Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 13:40

 

 

Après avoir beaucoup écrit sur la zone euro et son avenir, j'ai décidé de m'intéresser à un autre grand corps malade de l'économie : la Chine. Certes, les médias ne parlent plus que de l'épidémie de coronavirus, mais la Chine fait aussi face à des problèmes structurels. Dans ce billet je vais donc chercher à donner quelques éléments factuels sur l'état de l'économie chinoise.

 

Le coronavirus

 

Au-delà des considérations scientifiques sur l’appellation de ce virus dont l'épicentre semble se trouver dans la ville de Wuhan (province du Hubei), en Chine, voici quelques chiffres fournis par l’agence nationale de santé publique française (16 février 2020) :

 

 

[ Source : https://www.santepubliquefrance.fr ]

 

Et si vous souhaitez vous faire quelques frayeurs, voici la carte de propagation du coronavirus établie selon plusieurs scénarios :

 

 

[ Source : https://www.futura-sciences.com ]

 

Coronavirus et économie chinoise

 

Il va de soi que lorsqu'une grande ville industrielle subit une telle épidémie, les conséquences sont graves. Ce d'autant plus que pour éviter la propagation du virus, les autorités ont multiplié les mesures de confinement de la population : habitants cloîtrés chez eux, mises en quarantaine, subséquemment usines qui réduisent leur cadence quand elles n’ont pas tout simplement arrêté leur production, etc. Et je ne parle même pas du système de santé, qui est à l’évidence dépassé par l’afflux des personnes contaminées comme en témoigne la construction d'un hôpital en dix jours alors que le personnel de santé bien formé fait cruellement défaut...

 

Et quand cette ville est reliée aux autres métropoles chinoises par un réseau très développé de transport, le problème local devient très vite un problème global :

 

 

[ http://fr.hubei.gov.cn ]

 

Désormais, c'est tout le pays qui vit au ralenti, et ce ne sont pas le limogeage du secrétaire du PCC à Wuhan et le changement de thermomètre pour identifier les personnes malades, qui amélioreront la situation :

En tout état de cause, la désorganisation de la production doublée d'un ralentissement de la consommation intérieure auront un effet important, et l’on évoque déjà une croissance en Chine à seulement 4 % pour 2020, c’est-à-dire sous le seuil des 6 % qui permet d’éviter l’effondrement du modèle économique chinois...

 

Face à ce danger, la Banque centrale chinoise (PBOC) a injecté plusieurs centaines de milliards de yuans sur les marchés financiers pour calmer leur volatilité, tout en créant un fonds de 300 milliards de yuans destiné à aider les institutions financières nationales à prêter aux entreprises impliquées dans la lutte contre l’épidémie. On a même appris que les banques cherchent à désinfecter les billets, avant de les mettre en quarantaine !

 

Le commerce mondial version coronavirus

 

Gageons que cette épidémie aura au moins servi à montrer la faiblesse de la segmentation mondiale du processus productif... Quoi qu'il en soit, le ralentissement du commerce mondial résulte surtout du recul très important des importations chinoises :

 

 

[ Source : Natixis ]

 

C'est le résultat du ralentissement de tous les piliers de la demande intérieure de la Chine, consommation des ménages et investissement des entreprises.

 

Les régions les plus ouvertes aux échanges, comme la zone euro (et principalement l’Allemagne) et les États-Unis, vont donc souffrir... Quant à la France, c'est principalement le tourisme chinois à fort pouvoir d'achat dépensier qui va lui faire défaut !

 

Les problèmes structurels de l'économie chinoise

 

Au-delà de cette épidémie, l’économie chinoise fait face à de nombreux problèmes structurels dont j'ai souvent parlé sur mon blog. Tout d’abord, à l’instar des autres pays développés du monde, elle se transforme en une économie de services :

 

 

[ Source : Natixis ]

 

Or, les échanges de services sont de beaucoup plus petite taille que les échanges de biens et la productivité du travail est en général bien plus élevée dans l'industrie. Rien d'étonnant donc à ce que l'on assiste à un recul des exportations, amplifié par les mesures protectionnistes de Trump :

 

 

[ Source : BBC ]

 

Au total, on assiste à un freinage de la productivité par tête :

 

 

[ Source : Natixis ]

 

À cela s'ajoute le vieillissement de la population en Chine, qui conduira inévitablement à un recul de la population en âge de travailler :

 

 

[ Source : Chine-magazine.com ]

 

Dans les conditions actuelles, il n'est d'ailleurs pas certain que le plan de relance annoncé par Xi Jinping au mois de décembre puisse avoir quelque effet... Finalement, l'Empire chinois vacille pour un virus !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Archives