Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 12:15

On apprend aujourd'hui que le déficit du commerce extérieur s'est très nettement aggravé en novembre 2007, se creusant à 4,792 milliards d'euros sous l'effet d'un ralentissement des exportations et de la flambée des cours du pétrole. A titre de comparaison, le déficit cumulé des échanges extérieurs sur les onze premiers mois de l'année 2007 ressort à 35,487 milliards en données brutes, contre 25,710 milliards un an auparavant. Voici ci-dessous un graphique présentant l'évolution de la balance commerciale de la France sur plusieurs années (les chiffres sont données en milliards de dollars) :


solde.jpg

                        [Source : La Documentation Française]

On constate donc que la balance fut excédentaire jusqu'en 2003. C'est à ce moment que le solde extérieur a commencé à devenir déficitaire : -2,8 milliards d'euros en 2004, -24,6 milliards en 2005, -35,5 milliards en 2006 !

L'annonce d'une détérioration du déficit français coïncide par ailleurs avec la publication d'un excédent record de 19,3 milliards d'euros en Allemagne.

Ainsi, l'explication du renchérissement de la facture énergétique n'explique pas tout : si l'Allemagne réussie mieux que nous avec les mêmes contraintes énergétiques mondiales, c'est d'abord parce que son commerce est très spécialisé, ce qui lui permet de concentrer ses efforts sur l'exportation de produits pour lesquelles elle détient un véritable avantage comparatif sur des marchés plus importants. La France devrait donc se poser la question de la spécialisation des produits destinés à l'exportation, en tenant compte des marchés visés. Alors seulement, elle pourra renouer avec le succès commercial mondial !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jy lb 26/11/2011 14:29

Y'a qua ! Non, decidement ca ne vaut pas les sciences exactes ! Desole !

Raphaël DIDIER 27/11/2011 11:02



Et on fait comment pour faire des sciences exactes en économie lorsque les anticipations dépendent d'êtres humains tous différents ? ;-)



Archives