Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 12:21




On parle beaucoup de la Chine ces derniers temps. Rarement des jeux olympiques auront fait l'objet d'autant de critiques politiques (justifiées !). Et ce n'est pas l'attitude ambiguë de Nicolas Sarkozy qui fera retomber la tension. C'est dans ce contexte que j'ai souhaité écrire un court billet sur un fait qui témoigne du malaise social grandissant au sein même de la Chine : le cas des travailleurs migrants. En effet, plus d'un millier de travailleurs migrants chinois ont attaqué récemment, et trois jours durant, le poste de police de Kanmen, une ville d'un comté de la province du Zhejiang, située au sud de Shanghaï. La colère des ouvriers a explosé, jeudi, après que l'un d'eux eût été battu par des policiers parce qu'il protestait contre le refus de la police de lui attribuer un permis de résident.

S'agit-il d'un cas isolé ?

Certainement pas, même si les autorités chinoises se gardent bien de nous fournir des chiffres précis. Ainsi, en 2006, selon les statistiques officielles, 87 000 manifestations et violences ont eu lieu. Mais depuis, le gouvernement a cessé de publier les chiffres...

Quelles sont les raisons de ces manifestations ?

Rappelons tout d'abord que les travailleurs migrants - "mingong"en chinois - représenteraient une force de travail de près de 200 millions de personnes. Paysans pauvres de villages reculés des provinces défavorisées, ils sont venus en ville ces dernières années pour y trouver un travail et participer au formidable développement de la Chine. Or, ces travailleurs sont souvent exploités et travaillent dans des conditions inhumaines. Mais le nerf de la "guerre" se situe ailleurs : ces travailleurs n'ont pas toujours d'existence légale en ville puisqu'ils n'arrivent que très rarement à obtenir le permis de résidence ou "houkou". Ce document est un précieux sésame pour eux, qui leur permet d'obtenir la sécurité sociale, une couverture médicale, et d'envoyer leurs enfants à l'école par exemple.

Peut-on réellement réellement reprocher à des travailleurs de vouloir obtenir une reconnaissance officielle pour leur dur labeur ? Quelques images valant mieux que de nombreux mots, je vous mets ci-dessous un lien vers un reportage de France 2 qui présente les conditions de vie de ces migrants. Est-ce vraiment le modèle de développement que nous souhaitons suivre ?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

lewalis 16/07/2008 00:23

Ca me dégoute que ce soit la Chine qui organise ces JO, ceux de 2016 seront surement en Birmanie.

Archives