Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 11:07



Comme j'aime être à contre-courant en ces temps de grisaille dans ma région, je rédige aujourd'hui un petit billet sur les voyagistes. En effet, vous vous souvenez sans doute tous de la directive européenne sur les services, dite "Bolkestein", celle qui avait fait couler tellement d'encre (le fer de lance en avait été le plombier polonais...). Et bien, elle refait parler d'elle, puisque, bien que remaniée profondément, elle entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2010. Et la principale conséquence sera la suppression de la licence d'agent de voyages...

Qu'est-ce que cela signifie en pratique ? En théorie, n'importe qui pourra donc vendre une prestation de voyages. Il s'agit donc d'une libéralisation du secteur, dans le but de développer la sacro-sainte concurrence qui devrait faire baisser les prix. Evidemment, le syndicat national des agents de voyage (SNAV), qui regroupe les deux tiers de la profession, s'inquiète des conséquences de cette libéralisation pour les 3 000 entreprises et 5 500 points de vente qui ont réalisé un volume d'affaires, en 2007, d'environ 23 milliards d'euros.

Je comprends leurs craintes, puisque les exemples de libéralisation râtée sont légion, et pas seulement en France : Railtrack en Grande-Bretagne, distribution d'électricité en France (existe-t-il réellement une concurrence dans notre pays ?),... Le cas le plus célèbre reste bien sûr celui de la Californie en 2000 et en 2001. Les producteurs s’y sont entendus pour organiser une pénurie d’électricité et pour faire grimper les prix. Soit en mettant en réparation un grand nombre de centrales. Soit en congestionnant le réseau de lignes haute tension. Soit en exportant dans les Etats voisins, où une filiale du même groupe se chargeait de revendre l’électricité aux clients californiens. Cela avait nécessité l'intervention de l’Etat de Californie qui n’a mis un terme à l’envolée des prix et à la multiplication des coupures, qu’en fixant directement les prix du marché de gros. Puis il s’est endetté afin d’éviter la faillite des compagnies de distribution !

La véritable question est donc de savoir par quoi sera remplacée la licence de voyagistes après cette libéralisation ? La France ayant jusqu'au 28 décembre 2009 pour transposer cette directive dans notre droit national, elle ne propose pour l'instant que deux pistes de réponse : la première consisterait à obtenir une autorisation administrative préalable à l'exercice du métier d'agent de voyage. La deuxième pourrait être fondée sur une simple déclaration d'activité assortie d'un régime de sanctions.

Vous aurez compris que la deuxième piste ne recueille que très peu l'adhésion des professionnels... Pour ma part, ce qui m'inquiéterait si tout le monde pouvait vendre des voyages, serait surtout de savoir si les consommateurs auront les mêmes sécurités qu'auparavant, notamment en cas de défaillance de l'agence. A cela s'ajoute la question de la qualité du service, de la connaissance du métier, etc. Tant de critères qui rentrent en compte lors du choix d'une agence de voyages...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ViniBalades 14/11/2009 16:16


Bonjour,
Et bien voilà, même si les décrets ne sont pas encore sortis, on sait déjà à quelle sauce les opérateurs de voyages vont être mangés ... Disparition de la Licence de voyages et des autres
autorisations à commercialiser des voyages au profit d'une simple immatriculation déclarative. Pour aller dans votre sens, quid de la garantie des consommateurs si de nouveaux opérateurs ne sont
pas fiables ? Quelques garde-fous devraient tout de même être mis en place : garantie financière de 100 000 €, capacité profesionnelle et assurance responsabilité civile en bonne et due forme
seront nécessaires à l'immatriculation ... Je suis ce sujet de très prêt car mon association ViniBalades est titulaire d'un Agrément Tourisme ... qui va bientôt disparaître !


bria 28/09/2008 00:36

Je cite :
-> J'en veux pour preuve le tarif de l'életricité : il est bien moins cher de rester au tarif régulé d'EDF

Je crois que ca reste a mediter tout ca
Si on compte la consommation reel de notre compteur d'habitation
En incluant notre part de leurs salaires et avantages ainsi que leurs retraites
Je dirait que nous payont TRES CHERE ce service face a la concurrence

bria 23/09/2008 11:33

Il faut patienter un peu ;-)
Quand l'allemagne ou l'Italie proposeront leurs services

La concurrence a toujours été benefique
Pourquoi ca ne serait pas pareil demain ?
On a dejà profités d'améliorations importantes et ceci grace au pays du soleil levant, votre Europe arrivera sans doute aussi a nous faire bénéficier de quelques améliorations, non ?
On ne restera pas sans arrêt a mettrent la mains à la poche

Raphaël DIDIER 23/09/2008 10:45

Ce n'est pas toujours vrai ! J'en veux pour preuve le tarif de l'életricité : il est bien moins cher de rester au tarif régulé d'EDF, quand bien même des concurrents existeraient (ou existent...).

bria 22/09/2008 11:03

Pour nous consommateurs
La concurrence est nécessaire
Alors un grand "OUI"
A une cassure de monopoles jusqu'ici trop protégés

Archives