Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 10:27




Vous connaissez comme moi le dicton "les meilleures blagues sont les plus courtes !". Or, le petit article économique que j'ai lu hier dans le Figaro, s'il a le mérite d'être court, me laisse tout de même l'impression que s'il s'agit d'une blague, elle est de mauvais goût... En effet, sous le titre "La recette originale de Fabius contre la crise", on pouvait y lire :


"Face à l'ampleur de la crise financière, Laurent Fabius explore des solutions peu académiques. Pour l'ancien premier ministre de Mitterrand, le recours au déficit pour financer les plans de relance ne peut que déséquilibrer le système. Afin de le rééquilibrer, il évoque d'abord une relance massive et coordonnée de l'inflation au niveau mondial, l'hyperinflation. Dans ce scénario, la hausse régulière et forte des prix fait que le remboursement des dettes, dont le montant est déjà connu, pèse de moins en moins sur les finances. Les États emprunteurs seraient favorisés, au détriment des États prêteurs. Il en irait de même pour les ménages. Pour Laurent Fabius, ce serait aussi une forme de redistribution des richesses des anciennes générations vers les jeunes. Seul problème, l'hyperinflation est toujours accompagnée d'une forte récession."

Là je reste pantois ! Que quelqu'un qui a été, entre autres, ministre de l'économie et 1re ministre puisse écrire de pareilles inepties m'inquiète... Son plan consisterait donc à laisser s'envoler l'inflation jusqu'à l'hyperinflation afin d'alléger la charge de remboursement des dettes. Excellente idée qui a fait ses preuves notamment en Argentine dans les années 90 et actuellement au Zimbabwe : dans ce dernier pays, l'inflation a été telle - 2,2 millions pour cent ! - qu'aujourd'hui 80 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Dans la vie courante cela se traduit par le fait que les prix des denrées de base augmentent environ de 30 à 40 % chaque jour, un pain qui était vendu le dimanche 60 milliards de dollars zimbabwéens coûtant ainsi 100 milliards le lendemain. Je vous laisse imaginer la situation de pénurie qui en découle...

Le plus drôle (on rit jaune, je le concède), est que Laurent Fabius aurait déclaré, d'après cet article, que le recours au déficit ne peut que déséquilibrer le système. L'hyperinflation serait donc la solution miracle que personne n'a comprise en Europe ? Dans ce cas, il faut absolument nommé Robert Mugabe (le président du Zimbabwe) tête de liste aux européennes ! Quant à l'histoire de la redistribution des richesses des anciennes générations vers les jeunes dont il est question dans l'article, voilà comment mettre un vernis rose sur la vraie idée idiote qu'est l'hyperinflation.

Avec autant de mauvaises idées à gauche comme à droite, les politiques nous montrent leur parfaite incompréhension des problèmes économiques : et dire qu'un plan de relance repose essentiellement sur la confiance...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alexandre JUVE 30/01/2009 19:07

L'idée d'une hyper inflation peut paraitre une fausse bonne idée surtout après la période de grande modération que nous avons connu mais l'idée commence à faire son chemin.
En effet Valérie Riches-Flores (Chief economist SGCIB) avance aussi cette idée d'une inflation à 2 chiffres pour assainir les comptes publics. Avancant la thèse que les Etats seront confrontés à des déficits collosaux notamment du au choc démographique (papy boom) qu'elle prevoit en 2010 ajouté à une augmentation des depenses publiques.
Vous pouvez retrouver une video de la conférence sur le site :
www.labourseen2009.com

Raphaël DIDIER 02/02/2009 20:01


Bonsoir Alexandre,

Merci pour ces précisions et pour le lien...

Raphaël DIDIER


Alexandre JUVE 30/01/2009 19:07

L'idée d'une hyper inflation peut paraitre une fausse bonne idée surtout après la période de grande modération que nous avons connu mais l'idée commence à faire son chemin.
En effet Valérie Riches-Flores (Chief economist SGCIB) avance aussi cette idée d'une inflation à 2 chiffres pour assainir les comptes publics. Avancant la thèse que les Etats seront confrontés à des déficits collosaux notamment du au choc démographique (papy boom) qu'elle prevoit en 2010 ajouté à une augmentation des depenses publiques.
Vous pouvez retrouver une video de la conférence sur le site :
www.labourseen2009.com

Alexandre JUVE 30/01/2009 19:07

L'idée d'une hyper inflation peut paraitre une fausse bonne idée surtout après la période de grande modération que nous avons connu mais l'idée commence à faire son chemin.
En effet Valérie Riches-Flores (Chief economist SGCIB) avance aussi cette idée d'une inflation à 2 chiffres pour assainir les comptes publics. Avancant la thèse que les Etats seront confrontés à des déficits collosaux notamment du au choc démographique (papy boom) qu'elle prevoit en 2010 ajouté à une augmentation des depenses publiques.
Vous pouvez retrouver une video de la conférence sur le site :
www.labourseen2009.com

Alexandre JUVE 30/01/2009 19:06

L'idée d'une hyper inflation peut paraitre une fausse bonne idée surtout après la période de grande modération que nous avons connu mais l'idée commence à faire son chemin.
En effet Valérie Riches-Flores (Chief economist SGCIB) avance aussi cette idée d'une inflation à 2 chiffres pour assainir les comptes publics. Avancant la thèse que les Etats seront confrontés à des déficits collosaux notamment du au choc démographique (papy boom) qu'elle prevoit en 2010 ajouté à une augmentation des depenses publiques.
Vous pouvez retrouver une video de la conférence sur le site :
www.labourseen2009.com

Raphaël DIDIER 29/01/2009 14:02

Bonjour,

Avec un raisonnement aussi extraordinaire que celui de Monsieur Fabius, vous avez tout à fait raison de dire que "les politiques semblent être dos au mur".

Archives