Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 12:14




Récapitulons : d'un côté nous avons le secrétaire d'Etat à l'outre-mer, Yves Jego, de l'autre le LKP (le Collectif contre l'exploitation). Les deux parties semblaient s'entendre sur presque tout d'après les médias, mais depuis ce matin ils ne s'entendent sur plus rien ! Faut-il rappeler que le secrétaire d'Etat est parti un peu précipitamment de l'île hier soir, officiellement pour négocier avec le Premier ministre (décidément on négocie beaucoup en ce moment...). L'originalité tient à la justification de son départ en direct sur le téléphone portable de la présentatrice de Canal 10, une chaîne de télévision locale très regardée : "Je reviendrai très très vite et j'espère avec une solution. Que personne ne s'affole". (sic !)

 

Le principal point d'achoppement se situe en fait au niveau de l'augmentation salariale de 200 euros pour les plus bas salaires de l'île. Monsieur Jego, tout en laissant une porte ouverte, rappelle ainsi que selon lui une augmentation des salaires de cet ordre obligerait un certain nombre d'entreprises à licencier. Propos évidemment confirmés par les représentants locaux du patronat... De nombreux patrons ne cachent d'ailleurs plus leur aigreur devant l'absence des forces de l'ordre et parle même de prise de pouvoir par le LKP. Ce dernier, en réponse au secrétaire d'Etat, a souligné que Nicolas Sarkozy a trouvé 360 milliards d'euros pour sauver les banques et s'applique désormais à sauver l'industrie automobile. Cette réaction fait très certainement suite au silence assourdissant de notre omniprésident, lors de son intervention télévisée, sur les événements de l'île...

Quoi qu'il en soit, vous aurez compris que la situation est bloquée et que le départ précipité du secrétaire d'Etat n'a rien arrangé. De plus, le mouvement est en train d'essaimer en Guyane et sur l'île de la Martinique où les syndicats ont obtenu la baisse des rideaux des magasins par la force. Pour ne rien arranger, un rapport commandé par le ministère sur le système de distribution de l’essence dans les DOM-TOM, vient de paraître dans la presse. Pour en faire un résumé simple, sachez que ce rapport parle d'enrichissement sans cause des compagnies pétrolières et  pointe du doigt les services de l’Etat, incapables de justifier la base des calculs sur lesquels repose leur évaluation des prix. On se retrouve par conséquent en présence de nombreux catalyseurs du malaise social et économique. Il ne faudrait surtout pas rajouter à ce cocktail explosif des promesses politiques évanescentes qui auraient pour conséquences d'attiser encore plus la défiance du peuple français (de métropole ou d'Outre-Mer) à l'égard du pouvoir exécutif.

Pour finir, à propos de promesses politiques évanescentes, je ne peux m'empêcher de penser à l'aciérie de Gandrange où un candidat à l'élection présidentielle avait, en février 2008, fait de nombreuses promesses suite à l'annonce de plusieurs centaines de licenciements. On parlait alors de 30 millions d'euros d'investissements, de construction d'une centrale électrique en partenariat avec Poweo, de la création de 124 emplois, etc. Le rêve a depuis pris fin très vite, trop vite...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MERCIER Gérard 28/02/2009 11:48

Maintenant qu'un "accord" est intervenu, je suis très curieux de voir l'usine à gaz qui va être montée là-bas pour la suite des évènements...

Gérard MERCIER

Raphaël DIDIER 02/03/2009 14:35


Chaque jour les médias nous annoncent un accord proche. Et à chaque fois les négociations reprennent...


MERCIER Gérard 16/02/2009 18:58

L'affaire des DOM-TOM est plus que préoccupante... Si une augmentation est accordée, alors pourquoi pas ailleurs ? Ce qui permet de penser que tout ça est très délicat. Comment faire comprendre aux gens d'une part qu'il n'y a plus d'argent dans les caisses mais qu'on en trouve pour des prêts et des aides diverses et variées (mais il faut sauver le système) et de l'autre ne pas pouvoir accorder des augmentations??? Tout ça prend un tour qui n'est pas rassurant..

Raphaël DIDIER 17/02/2009 11:42


Vous avez tout à fait raison de dire qu'il s'agit là d'une affaire préoccupante. Car les revendications commencent déjà a essaimer et on ne voit pas pourquoi l'ensemble des Français (métropole et
Outre-Mer) ne pourraient pas revendiquer eux-aussi une augmentation après avoir tant dépenser pour sauver un système financier moribond.


Archives