Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 10:56



Du lundi 7 au vendredi 11décembre, l'ISEG organise la semaine de la finance. Il s'agit de donner aux étudiants des points de vue différents sur la réalité de la finance de marché et d'entreprise. Pour ce faire, des conférences se succéderont et des échanges avec des professionnels sont prévus dans le cadre d'un forum des métiers et d'une table ronde.

Pour ma part, j'interviendrai ce mardi 8 décembre à 18h en animant une conférence sur le blanchiment. En effet, la crise économique que nous traversons a (re-)mis en lumière le fléau que constituent les paradis fiscaux. Ces zones d’opacité de la planète financière permettent, entre autres, de blanchir l’argent sale généré notamment par les activités mafieuses dans le monde.


Cette présentation se propose ainsi de donner une information globale sur ce phénomène, qui n’a cessé de prendre de l’ampleur à la faveur d’une globalisation financière. Elle s’articulera autour de 4 grand axes : les origines de l’argent sale, les techniques de blanchiment, les moyens de lutte, et les enjeux politiques, économiques et sociaux. Après cette présentation d’une durée d’1h30 environ, l’auditoire est invité à réagir et poser toutes ses questions.

Voici ci-dessous le programme officiel de la semaine de la finance de l'ISEG Strasbourg :




                    [ Cliquer sur l'image pour l'agrandir ]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pratclif 07/12/2009 11:56


merci Didier; je suis impatient de connaitre vos idées. On trouve chez OFCE Fitoussi l'azmorce de cette réflexion, avec récemment le rapport Stiglitz, Sen et Fitoussi. Mais 90% des économistes
restent dans la doxa... c'est l'analyse des statistiques; il nous manque un visionnaire pour notre temps présent. Un Smith, Riccardo, Marx, Keynes, ... on trouve pourtant des économistes qui y
pensent. Je répète: Herman Daly et John B Cobb dans "for the common good" chapitre 11 et chapitre 15.


pratclif 06/12/2009 12:08


Dans un commentaire sur un billet récent de Bouba-Olga, je mettais en relation "big is beautiful?" avec l'économie de production/consommation. Vous devriez nous mettre des idées sur le big is
beautiful? qui est la norme aujourd'hui. Nous sommes condamnés par la globalisation à être mis en concurrence avec des pays où les salaires sont 10 fois moins que chez nous; les droits de douane
ont été supprimés, la liberté de circulation des capitaux est totale; mais pas clee de la MO. Des pans entiers de notre industrie ont renoncé à être concurrentiels et les entreprises se sont
délocalisées vers les pays à bas coûts. Le GATT puis l'OMC nous promettaient monts et merveilles; mais cette libéralisation se traduit par des souffrances sociales terribles et la baisse de pouvoir
d'achat que cela implique n'est pas répartie entre tous mais de manière sélective entraînant la croissance des inégalités.
Comme en sortir? Retour à l'autonomie la plus grande possible, au niveau européen c'est possible, par les tarifs douaniers (on le fait bien pour l'agriculture), retour à small is beautiful pour les
entreprises, retour à plus de personnels pour travailler plutôt que des équipements faisant le travail de 10 ouvriers en consommant du pétrole .... plus d'autonomie et de production locale, moins
de transports, moins de pétrole, moins de producteurs de camions etc.... On peut envisager un retour en arrière sans revenir au moyen-âge.
Didier ne pouvez vous pas nous parler aussi du retour à une économie au service du bien commun, et de la manière de l'organiser pour assurer une prospérité durable....


Raphaël DIDIER 07/12/2009 10:13


Je ne manquerai pas de traiter très prochainement cette
question...


Archives