Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:06

ancienne television

Selon un rapport de la Banque mondiale, la croissance économique de la Chine va ralentir ces prochaines années en raison principalement d'un changement de modèle économique.

 

Au même moment, confrontée à une croissance en berne et à un risque fort de déflation dans la zone euro, la BCE s'est aventurée en terre inconnue avec un cocktail composé (voir mon billet) d'une baisse de son principal taux directeur de 0,25 % à 0,15 %, d'un taux de dépôt négatif, de la fin de la stérilisation des capitaux et, plus surprenant, l'annonce de deux LTRO sur 4 ans, alors qu'en 2011 et 2012 les LTRO d'un total de 1 000 milliards d’euros (sic !) avaient seulement conduit à acheter de la dette publique des États membres...

 

Bref, la croissance mondiale restera faible comme le confirme le FMI dans son rapport  les perspectives économiques mondiale, qui anticipe 3,6 % de taux de croissance en 2014, contre 1,2 % dans la zone euro... Quant à la croissance au Royaume-Uni, dont on ne cesse de nous vanter le retour, j'ai montré dans ce billet qu'elle est essentiellement basée sur les effets de richesse qui ne peuvent être un moteur à long terme de l'économie.

 

Comme j'ai cherché à le montrer dans ce billet-ci ou dans celui-là, les facteurs ayant des conséquences négatives sur la croissance potentielle en France l'emportent largement sur les facteurs positifs : stagnation de la productivité globale des facteurs, faiblesse des dépenses de R&D (recherche-développement), désindustrialisation, stagnation voire recul de l'investissement des entreprises, perte de capital humain suite au chômage élevé et de longue durée. Par conséquent, la croissance économique de la France restera très basse les prochaines années.

 

C'est précisément pour comprendre ce qu'est la croissance et analyser les conséquences réelles - ou espérées ! - d’une croissance forte sur le chômage, la pauvreté et les inégalités, que j'ai été invité sur le plateau de TV Cristal pour deux émissions, dont voici la première de 27 minutes (la suivante sera diffusée lundi 30 juin 2014) :

 

TV-Cristal-16-juin-2014.jpg

   

[ Cliquer sur l'image pour voir la vidéo sur le site de TV Cristal ]


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Archives