Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 11:11


boxe ali

Cette nuit a eu lieu l'unique manifestation d'unité en Europe occidentale :



Attention, changement d'heure !
envoyé par BFM. - L'actualité du moment en vidéo.

Fort heureusement, la France se distingue du lot en gardant sa montre politique à l'heure d'hiver, c'est-à-dire en maintenant un cap politique injuste socialement qui fera ses preuves d'après François Fillon :


Fillon ne changera pas de cap
envoyé par BFM. - L'info video en direct.

Tout le monde sait, en effet, qu'il ne faut surtout pas supprimer le bouclier fiscal... tant il s'agit d'une politique de justice sociale pour les plus riches nécessaire pour sortir de la crise !

Or, si le gouvernement français semble croire que la crise se terminera en 2010 (
tout en concédant qu'il y aura encore une augmentation du chômage... ce qui reste à mes yeux reste la meilleure preuve que la crise n'est pas finie !), les publicitaires ont bien intégré l'idée d'une crise durable et difficilement résorbable à court terme (voir surtout la publicité de PUMA pour son "PUMA index" boursier qui laisse à penser que plus les cours se dépriment, mieux se portent les internautes) :


Résumons : la finance de marché a plongé le monde dans la crise. Pour lui venir en aide, les États du monde entier s'endettent pour des montants astronomiques. Mais quelques mois plus tard, la finance de marché décide que ces dettes sont trop importantes et exige une discipline budgétaire sous peine de dégrader la note du pays. Les politiques s'exécutent alors immédiatement en prenant des mesures d'austérité pour l'ENSEMBLE des citoyens incapables de s'évader fiscalement, de profiter du bouclier fiscal, de déduire leurs investissements de l'ISF, d'émigrer en Suisse, etc. Et pour finir, ce pouvoir politique, piloté par la finance de marché, permet aux publicitaires de s'appuyer sur la crise pour relancer leurs ventes !

Résultat des courses : Finance 1 - Citoyens 0



N.B : sur la photo, les amateurs de boxe reconnaîtront Mohamed Ali...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Michel 31/03/2010 10:11


Finance: 1 / Citoyens : 0.
Ce n'est qu'un début je pense, le match ne fait que commencer et malheureusement les Citoyens sont en position de faiblesse.

Les Citoyens ne peuvent s'exprimer que par la voie politique (raisonnablement parlant, oublions les Révolutions....), mais la différence entre Finance et Politique c'est que la Finance est unie et
mondialisée alors que le Politique est divisé et a des oeillères limitant sa vue aux frontières de son propre pouvoir et des élections, en France comme ailleurs.

Toute l'évolution actuelle du progrès technique et économique renforce le potentiel de la Finance mondialisée.

Je n'ai aucun penchant pour les psychoses et syndromes type Mur de l'Argent ou Complot Financier Mondial mais je pense que l'intérêt du spéculateur chinois, américain, indien ou luxembourgeois est
le même et que leurs actions individuelles convergent vers la même réalité et deviennent donc finalement une action commune, bien que non consciemment concertée.

A priori nous n'avons donc pas fini de prendre des coups.

Citoyens de tous les pays, unissez-vous!.....


Raphaël DIDIER 31/03/2010 19:16



Excellente conclusion !



Gérard MERCIER 29/03/2010 06:37


Et ça recommence !!!!!

En fait,ça continnue !!!!

Bonne semaine tout de même...


Raphaël DIDIER 29/03/2010 10:00



Rien n'a changé... car il n'y avait aucune volonté (ni intérêt ?) à le faire.



Archives