Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 11:05

 

capitaine flam

 

En réponse à la pire crise économique jamais connue depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les États semblent presque tous prendre la direction de l'austérité :

 

* réduction de 10 % en trois ans des dépenses de fonctionnement courant de l’Etat et des dépenses d’intervention en France

 

* plan de rigueur pour économiser 80 milliards d'euros d'ici 2014 en Allemagne

 

* électrochoc en Grèce pour réveiller une économie morte cliniquement

 

* réforme du marché du travail pour tenter de rendre l'Espagne compétitive

 

* hausses des taxes, nouveaux prélèvements et baisse des salaires au Portugal

 

Or, comme j'ai souvent eu l'occasion de la dire (voir par exemple ce billet), la situation est ubuesque : les États se sont endettés pour sauver les banques, et aujourd'hui le système financier leur reproche leur endettement excessif... ce qui implique des plans d'austérité pour tous les citoyens !

 

Mais toutes les dépenses publiques ne semblent pourtant pas être touchées uniformément par ces plans de rigueur. En effet, selon le rapport 2010 du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri), les dépenses militaires mondiales ont atteint de nouveaux records en 2009 : 1 531 milliards de dollars, soit une augmentation de 5,9 % par rapport à 2008 en prix constant et de 49 % par rapport à 2000 ! La rapport conclut à une hausse des dépenses militaires dans plus de la moitié des pays pour lesquels des chiffres sont disponibles.

 

Ainsi, les États-Unis, conservent leur première place (est-ce réellement une gloire ?) avec 661 milliards de dollars de dépenses militaires en 2009. L'augmentation américaine (+47 milliards par rapport à 2008) représente, à elle seule, 54 % de la progression dans le monde ! Le rapport va même plus loin, en précisant que les États-Unis ont plus que doublé leurs effectifs militaires en Afghanistan en 2009 et qu'ils ont prévu d'y consacrer 65 milliards de dollars de leur budget militaire, contre 61 milliards pour l'Irak. Un rapide calcul devrait vous convaincre de la folie de cet engagement : 65 milliards de dollars de dépenses militaires par an en Afghanistan, c'est 5,4 milliards par mois, soit 180 millions de dollars par jour ! Qui a parlé de déficit public ?

 

Sur la base d'estimations, le Sipri avance que la Chine serait deuxième du classement avec 100 milliards de dollars de dépenses militaires. Puis vient la France, troisième du classement avec 63,9 milliards de dollars : pour paraphraser un célèbre slogan des années 1970, en France on n'a pas de pétrole, mais on a des armes...

 

Le Sipri rappelle aussi qu'une partie des dépenses militaires en 2009 étaient liées aux opérations dites de maintien de la paix (expression ô combien hypocrite dans la jargon diplomatique...), comme par exemple en Afghanistan. Les 54 opérations de ce type qui se sont déroulées dans le monde au cours de l'année passée auront du reste atteint un montant record de 9,1 milliards de dollars avec les résultats que l'on sait !

 

Enfin, le Sipri estime que les 8 puissances nucléaires dans le monde (États-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France, Inde, Pakistan et Israël) possèdent 8 100 têtes nucléaires opérationnelles en 2009. "Un monde plus sûr", disait-on...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Archives