Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 12:42

pétrole suicide

 

Il n'aura échappé à personne que les prix des carburants poursuivent leur envolée et battent désormais des records historiques, comme en témoignent les chiffres publiés par la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) à partir des données fournies par les stations-service, et que l'on peut retrouver sur le site suivant :

 

prix-carburants2.jpg

 

[ Source : http://www.prix-carburants.gouv.fr ]

 

En moyenne, le litre de sans plomb 95 s’est vendu la semaine dernière à 1,5787 euro et le litre de sans plomb 98 à 1,6184 euro. Même le gazole, qui représente environ 80 % de la consommation française de carburants automobiles, suit une tendance haussière avec un litre à 1,4180 euro en moyenne.

 

 

 

A ce stade, il faut rappeler comment se forme le prix du litre d'essence. En France, au prix HTT (hors toutes taxes) de l'essence est ajouté une Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers (TIPP) perçue sur les volumes vendus, ainsi qu'une TVA appliquée sur le prix TIPP comprise. On obtient alors le prix TTC de l'essence :

 

carburant-tipp.jpg

 

[ Source : Ouest France  ]

 

Mais comment se forme le prix HTT de l'essence ? Celui-ci dépend essentiellement du cours du baril de pétrole et de la marge des transporteurs, distributeurs et raffineurs. Mais cette dernière, même si elle est en hausse, ne suffit pas à expliquer la hausse des prix actuels des carburants.

 

On en déduit donc que les hausses actuelles TTC que nous connaissons, sont essentiellement liées au cours du baril de pétrole et au taux de change euro/dollar. Pour le dire autrement, le cours du baril est élevé en raison notamment des tensions géopolitiques en Iran et de la baisse de l'euro par rapport au dollar qui renchérit les importations en dollar comme le pétrole.

 

C’est à ce moment qu’apparaissent les propositions populistes consistant soit à réduire les taxes sur l’essence ou à ressusciter la TIPP flottante, soit à bloquer les prix des carburants. Or, le principe de l’incidence fiscale permet de montrer que, sous couvert d’aider les consommateurs, ces baisses de taxes seront captées par les producteurs de pétrole et ne profiteront que très peu aux consommateurs.

 

J'avais exposé ce principe dans une petite vidéo, réalisée lorsque la Maison Blanche envisageait de réduire les taxes sur les carburants durant l'été 2008. Dans le cadre d'un modèle simple (vers la 5e minutes de la vidéo), j'explique pourquoi il n'y a pas grand chose à attendre d'une telle mesure...

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Colette 21/02/2012 18:39

Il y a plein de moyens de réduire sa facture automobile, carburant et autres postes de coûts !
Des pistes sur http://www.roulermoinscher.fr

immobilier nice 20/02/2012 07:21

on a marre, quand est ce qu'il y aura, une baisse d'essence, ou tout est en baisse

Archives