Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 10:49

gaz.jpg

 

La nouvelle est tombée : les tarifs réglementés du gaz augmenteront de 2 % à partir du 1er octobre, loin des 7 % réclamés par GDF-Suez (6 % de revalorisation et 0,9 % pour couvrir ses coûts d'approvisionnement). Fin du psychodrame trimestriel ? Pas certain, d'autant que cette deuxième hausse en 3 mois entre en contradiction avec les propos du Premier ministre qui, en juillet dernier, affirmait vouloir contenir la hausse du gaz et de l'électricité en-dessous de l'inflation qui est d'environ 2 % sur un an (c'est à la 18e minute du JT ci-dessous) :

 

Ayrault.jpg

 

 

Comment se calcule le prix du gaz dans le cadre des tarifs réglementés ?

 

Depuis un décret du 18 décembre 2009, GDF-Suez, détenu à 36 % par l'État, est l'initiateur d'une demande de hausse qu'il transmet à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) pour vérification de conformité avec les textes. Puis c'est au ministère de décider de la suite à donner. En principe, les tarifs du gaz peuvent ainsi être révisés tous les trois mois, sur la base de la formule de calcul suivante (cliquer sur l'image pour l'agrandir), censée refléter l'évolution des coûts d'approvisionnement du gaz :

 

marchesdedetaildugaz-image_reference.jpg

 

[ Source : CRE ]

 

Cette formule tient compte à la fois du prix des contrats à long terme (20/25 ans) indexés sur le pétrole et signés par GDF-Suez avec le Norvégien Statoil, le Néerlandais Gas Terra, le Russe Gazprom ou l'Algérien Sonatrach, mais aussi du prix du gaz à court terme (appelé marché spot). Depuis un arrêté de 2011, la formule est un panachage avec 26 % de prix spot, ce qui arrange les affaires des consommateurs puisque les prix spot sont au plus bas . Mais attention, ces prix à court terme peuvent beaucoup fluctuer...

 

Que paie le consommateur ?

 

En appliquant strictement cette formule, les prix du gaz auraient dû augmenter de 7,3 % en juillet... Mais le gouvernement est passé outre, oubliant peut-être que le Conseil d'État dispose alors d'un pouvoir important, puisqu'il avait invalidé cet été le gel décidé par le gouvernement Fillon. GDF-Suez s'était alors vu accordé une hausse rétroactive de ses tarifs sur la période du 1er octobre 2011 au 1er janvier 2012 !

 

Au final, entre 2005 et 2011, l'évolution moyenne du prix du gaz pour les 11 millions de foyers aura atteint 60 % :

 

7740194232_l-evolution-du-prix-du-gaz.jpg

[ Source : RTL ]

 

Pour finir, voici une infographie qui résume bien comment est fixé le prix du gaz et qui propose une comparaison des prix domestiques avec d'autres pays :

 

prix-du-gaz.jpg

 

[ Source : Directmatin.fr ]

 

Au vu de l'importance du sujet (pouvoir d'achat quand tu nous tiens...), Mirabelle TV m'a de nouveau invité à intervenir dans sa chronique économique du Grand rendez-vous du lundi. La vidéo est disponible pendant quelques jours en cliquant sur l'image ci-dessous, sachant que je m'exprime à partir de la 25e minute en compagnie de Patrick Weiten, président du Conseil général de la Moselle :

 

Mirabelle-17-septembre-2012.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Archives