Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 11:11

smic.jpg 

Les attaques contre le SMIC sont nombreuses, mais depuis quelques temps elles se font plus intensives si on en juge par le nombre de "célébrités" du monde économique qui appellent à une réforme : le triumvirat Cette-Cohen-Aghion, Pascal Lamy, Francis Kramarz,... Mais au fait, le SMIC c'est quoi ? Qui le touche ? Tous les pays européens ont-ils un salaire minimum ? Le SMIC est-il condamné ? Réponse dans ce billet, avec des compléments disponibles dans ce livre !

 

Qu'est-ce que le SMIC et qui le perçoit ?

 

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) est le salaire horaire minimum légal en France métropolitaine ainsi que dans les départements d'outre-mer et dans la collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon. Institué en 1970, il remplace le SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti) qui datait de 1950. A noter qu'il exista également un SMAG (salaire minimum agricole garanti) bien moins généreux que le SMIG, mais en 1968 décision fut prise d'aligner le SMAG sur le SMIG.

 

En 1950, le SMIG concernait 16 % des travailleurs, alors qu'en 2013 le SMIC concernait environ 12 % des salariés (cliquer pour agrandir) :

 

Salaries-SMIC.jpg

[ Source : INSEE ]

 

Il faut néanmoins remarquer que le SMIC est un minimum horaire (9,53 euros de l'heure actuellement), ce qui signifie qu'un salarié à temps partiel payé au SMIC ne touchera donc pas forcément un salaire suffisant pour vivre... et peut facilement se retrouvait sous le seuil de pauvreté monétaire fixé à 977 euros par mois pour un célibataire. En outre, il existe encore des grilles de salaires dans certaines branches qui démarrent sous le SMIC, bien que cela soit en voie de résorption...

 

Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est le contournement légal du SMIC sous couvert d'aider à l'insertion des jeunes. Ainsi, voit-on fleurir de nombreuses exceptions à la rémunération minimale dans le cas des contrats d'apprentissage, de professionnalisation, des stages, etc., ce qui est très fermement dénoncé notamment par le collectif Génération Précaire

 

Tous les pays européens ont-ils un salaire minimum ?

 

Un salaire minimum légal national s'applique (ou va s'appliquer comme en Allemagne en 2015 à 8,50 euros de l'heure) dans 22 des 28 États membres de l'Union européenne. Seuls le Danemark, l'Italie, l'Autriche, la Finlande, la Suède et Chypre font exception ; dans ces pays le salaire minimum est fixé soit par négociations entre les partenaires sociaux, soit par des accords de branche.

 

Salaires-minimum.png

 

[ Source : Le Monde ]

 

Ainsi, au moment où la France s'interroge sur la nécessite de maintenir un salaire minimum assez élevé, d'autres pays prennent le contrepied et pas qu'en Europe ! On pense bien entendu aux États-Unis où Barack Obama, dans le cadre de son programme de lutte contre les inégalités, a décidé de revaloriser par décret le salaire minimum pour les deux millions d'employés de sociétés privées au service de l'État fédéral ; celui-ci augmentera donc progressivement sur 3 ans pour passer de 7,25 $ à 10,10 $. Même le très libéral Royaume-Uni s'est prononcé pour une augmentation substantielle de son salaire minimum légal.

 

Certes le niveau du salaire minimum doit être fixé judicieusement pour éviter que les salariés peu qualifiés, qui ont une productivité faible, ne soient exclus définitivement du marché du travail. Mais n'oublions jamais qu'en plus d'être pour certains un moyen de lutter contre la pauvreté et les inégalités, le salaire minimum est avant tout un moyen de garantir une valeur minimale au travail et d'inclure tous les salariés au sein de la société.

 

C'est ce que l'UE ne semble pas avoir compris puisque bien que la création d'un salaire minimum européen, fixé par exemple en fonction du salaire médian ou moyen du pays, est crédible, elle reste le serpent de mer - pour ne pas dire l'arlésienne ! - d'une Union européenne qui se voulait pourtant sociale... Le typhon électoral d'hier sera-t-il à même de changer la donne ? Au vu des déclarations des uns et des autres, je crains que non malheureusement...

 

Cette semaine, j'ai profité de ma chronique sur Mosaïk TV pour évoquer le SMIC. Celle-ci a été diffusée dans le journal du lundi 26 mai :

 

Mosaik-26-mai-2014.jpg

[ Cliquer sur l'image pour voir la vidéo sur le site de Mosaïk ]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Archives