Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 13:24

 

  le_meilleur1.jpg

 

Suite à mon dernier billet sur l'injustice de la réforme des retraites, je me devais de le compléter puisque le Premier ministre était dimanche dernier l'invité du journal télévisé de TF1, où il s'est exprimé sur la réforme des retraites. 12 minutes de florilège disponible ci-dessous :

 

 

On retiendra surtout les propos suivants : "on est bout du système. [...] Si on revient sur la question des 62 ans, on ne paye plus la retraite des Français". Ah bon ? Ce n'est pourtant pas ce que disait le chef de l'État lorsqu'il n'était encore que candidat à l'élection présidentielle :

 

 

 

 

Et si cette réforme n'était qu'un moyen pour l'État de se désengager - sous couvert de catastrophisme - du système de retraite par répartition, au profit par exemple de certains grands groupes de retraite complémentaire privée qui rêvent de s'enrichir grâce à un système de retraites par capitalisation, dont nombre d'Américains et de Britanniques maudissent l'existence ? L'hypothèse prend corps depuis que Mediapart, le site d’information créé par Edwy Plenel, a affirmé que le groupe Malakoff Médéric s'était allié à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et à la Caisse nationale de prévoyance (CNP), dans le but avoué de devenir un acteur majeur de la retraite complémentaire privée au début de l'année prochaine...

 

Petite précision d'une importance capitale dans le cas d'espèce : le Délégué général de Malakoff Médéric est un certain... Guillaume Sarkozy, frère de notre omniprésident ! Le Nouvel Obs a depuis repris cette information que vous pouvait consulter sur leur site.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BOB 03/12/2010 11:45


un PPS qui expliqe simplement le non probleme de financement des retraites

http://2ccr.unblog.fr/2010/12/02/pps-retraites/


Thomas Chapouthier 27/10/2010 19:47


Bonsoir.
Et si on révolutionnait tout ça?

Imaginons que tout a coup, PLUS DE RETRAITES DU TOUT !

Je conviens de l'avant-gardisme du propos. mais essayons d'y voir les avantages.

Plus de retraites prédéfinies étatiquement, donc LIBERTE de s'en constituer une soi même, ou pas, selon les convictions et l'espérance de vie de chacun.

Plus de retraites, donc plus de privilèges, plus de régimes spéciaux = EGALITE

Mais qui s'occupera donc des ainés? les familles elle mêmes, les proches, les amis... les associations ou dans le cas d'une défaillance de la famille, les entreprises. mais ce dernier point
pourrait être la clef; la solidarité intergénérationelle perdue au profit de l'état et pour la mort de l'institution familialle. FRATERNITE

un jour ou l'autre...


Raphaël DIDIER 28/10/2010 10:48



Bonjour Thomas,


Je reconnais là tout votre sens de la mesure ;-)



SMZ 22/10/2010 14:53


Merci pour votre commentaire. Vous avez raison sur plusieurs points. J'espère que tout va s'arranger en faveur de la majorité des citoyens français à l'avenir.


Jean-Michel 22/10/2010 10:14


Petit complément d'info: nos politiques comme souvent comblent un trou en en creusant un autre ailleurs.

Ainsi pour la réforme des retraites, compte tenu des problèmes d'emploi et notamment de l'explosion de celui des + de 55 ans, Pôle-Emploi et l'Unédic ont chiffré le coût (et essaient de trouver le
budget...) du report de l'âge de départ en retraite à 230 millions d'€ par an pour 2015 et 2016 et ensuite à 530 millions d'€ par an à compter de 2017.....
(source Pôle-Emploi)

Là le problème c'est l'obsession du jeunisme de nos employeurs français. Ils ont une obsession dans leurs recrutements: rajeunir leurs équipes et leurs effectifs. Au détriment du travail des
séniors et donc de leurs cotisations, or la réussite du plan de réforme des retraites repose aussi sur une hypothèse de chômage résiduel de 5% et de la cotisation effective des gens au travail
jusquà 67 ans....

Le risque c'est donc qu'à hypothèse erronée, résultat décevant. VOus verrez, SMZ, on en reparlera dans 4 ou 5 ans...


Jean-Michel 22/10/2010 08:41


A smz: le problème est mal posé (désolé) car sinon aucun progrès social n'aurait été possible, ni les congés payés en 1936 ni les 40h00 etc... que personne n'imagine remettre en question
aujourd'hui d'ailleurs.
Le problème est dans les blocages de notre système de vie économique /politique et social.

Les 35h00 ne doivent pas être si mauvaises que ça sinon depuis 2002 et le retour de la droite, pourquoi n'ont-elles pas été abrogées? Et pourquoi un pays comme le Canada essaie-t-il de suivre la
même voie? Peut-être parce-que grâce aux 35h00 la productivité d'un ouvrier en France est une des plus fortes d'Europe?

Contrairement aux autres pays d'Europe nous allons cumuler une des durées de cotisation les plus longues avec un des âges les plus reculés de départ. Pourquoi cette double peine?

Nous manquons de cotisants et de cotisations. Au lieu d'augmenter sans imagination les cotisations de ceux qui peuvent cotiser, pourquoi ne pas trouver des cotisations ailleurs? Pourquoi ne pas
faire cotiser les machines qui détruisent l'emploi et donc le potentiel de cotisations?

Par ailleurs, notre ascenceur social est bloqué. Dans mon métier je vois une inflation énorme de gens en travail précaire, en intérim qui restent au même poste payé au même salaire pendant toute
leur vie professionnelle. Avant vous entriez employé ou ouvrier, et vous aviez au moins l'espoir sinon la réalité de pouvoir progresser et devenir agent de maîtrise ou cadre. C'est fini pour la
majorité et c'est autant de pouvoir de cotisation en moins.

M. Borloo (probable futur 1er ministre), et beaucoup d'autres au sommet de l'Etat, voit l'avenir dans les métiers de l'aide à domicile et services de proximité. Regardez les annonce dans ce
domaine, on ne propose que des postes à 5/10 ou 20heures/semaine maxi payées au smic à des gens dont beaucoup ont été licenciés économiques d'un poste à 35 ou 39h00 payé autour de 1 à 1,2 fois le
smic. Encore du pouvoir de cotisation qui part en fumée et des gens qui en plus ne valident même pas des années complètes en vue de leur retraite dans ces métiers et ces conditions d'emploi!!!

Le problème des retraites ça fait 30 ans qu'on en parle et qu'aucun politique n'a rien fait de concret. Fallait-il imposer une réforme au forceps à des syndicats chatouilleux ou pouvait-on prendre
encore quelques mois pour une véritable négociation?

La réforme ne résout rien puisqu'elle ne fait que colmater le trou jusqu'en 2015 et en plus des 2 ans nécessite un emprunt de 15 milliards d'euros. On rembourse comment? Et après 2015, on fait
quoi? On repousse encore de 2 ans les seuils? et puis encore 2 ans en 2030 (donc 66 et 71 ans) avec une espérance de vie en bonne santé à 63 ans, les cotisations attendues risquent fort de ne pas
être au rendez-vous!!!

Enfin le problème est aussi celui des baby boomers qui sont aujourd'hui retraités-boomers, ceux qui ont bénéficié des "30 glorieuses" avec des salaires élevés et donc des retraites coûteuses. Mais
(pardon pour eux) quand ils seront "macchabées-boomers", ceux qui les suivent auront de faibles droits à la retraite suite à ce qui a été évoqué avant et le problème des retraites se dégonflera en
grande partie tout seul. Regardez la pyramide des âges...

Je m'arrête là en ajoutant simplement que dans mon entreprise nous avons déjà l'obligation d'adhérer à la mutuelle Malakoff/Médéric pour la santé alors qu'elle est moins avantageuse que celles que
nous pouvions avoir individuellement avant, je suppose que d'ici quelques années nous aurons aussi l'obligation d'adhérer à la retraite par capitalisation Malakoff/Médéric.... Nous sommes 50 000
parsonnes, c'est sûr que c'est un gâteau appétissant pour M. Sarkosy (Guillaume, certes, mais "with a little help from his friends" (and brother)).

Pardon d'avoir été aussi long, mais le sujet est tellement vaste et on lit tellement de contre-vérités....


Archives