Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 12:13

ancienne_television.jpg

Mardi 24 mai, j'ai été invité sur le plateau de France 3 Lorraine pour parler de mon dernier livre le dictionnaire révolté d'économie. Le journaliste, Thierry Gelhaye, a décidé de présenter 3 définitions de mon livre, le hasard n'ayant certainement pas été son critère de choix déterminant : FMI, salaires des grands patrons et télévision.

 

Il est vrai qu'en plus des plans de rigueur, l'affaire DSK a beaucoup fait parler du FMI auquel j'avais consacré plusieurs billets déjà. En ce qui concerne les salaires exorbitants - et injustifiables ! - des grands patrons, je ne compte plus les billets où j'ai développé cette question, par exemple ici ou . Quant à la télévision, le décerveleur pape de l'audimat Patrick Le Lay ne déclarait-il pas dans le livre Les dirigeants face au changement (Editions du Huitième jour) "ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible" ? C'est malheureusement, à de rares exceptions près, souvent le cas...

 

Pour voir la vidéo de mon passage à France 3 Lorraine, vous pouvez cliquer sur la photo ci-dessous qui est une capture d'écran. Attention, après avoir été présenté au début du journal, je n'interviens qu'aux alentours de la 13e minute.

 

Raphael-France-3.png

 

N.B : tant d'autres sujets auraient pu être abordés, mais le temps imparti lors d'un passage à la télévision est trop court. Ainsi, il eût été possible d'évoquer également la prime de 1 000 euros, le prix du pétrole et le populisme afférent, les plans d'austérité en Europe, le taux de chômage très élevé qui rappelle que la crise n'est pas finie, les contrevérités sur le temps de travail en France, etc.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Archives