Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 12:22

 

 

Même si la période de l'Avent est certainement l'une des plus agréables de l'année, elle ne fait que ponctuer une année qui aura été éprouvante sur le plan économique. Pourtant, à entendre certains médias, la reprise économique est enclenchée, les marchés financiers vont rester haussiers, la baisse des dépenses publiques et le Pacte de responsabilité vont rendre sa compétitivité à notre économie, etc. C'est pourquoi, après un billet sur les paradis fiscaux et l'évasion fiscale, j'ai décidé de quitter les cieux pas toujours cléments pour regagner la terre ferme...

 

Tout va-t-il vraiment pour le mieux ?

 

Il est certain que pour une infime minorité de la population tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, conformément aux enseignements de la théorie panglossienne. En effet, étant donné qu'à la faveur des interventions étatiques - pourtant tant décriées depuis - la crise de 2007 n'a pas rincé comme les précédentes les porteurs de promesses financières exubérantes (actions et autres titres sur les marchés), certains se retrouvent avec un patrimoine qui prospère désormais suivant les règles d'une martingale : pile je gagne, face tu perds pour que l'on me renfloue et que je gagne à nouveau ! 

 

Las, a contrario, l'immense majorité des ménages a plutôt le sentiment que sa situation se dégrade inexorablement si tant est qu'elle puisse encore se prévaloir d'un emploi rémunérateur (graphique 1) et d'un quelconque petit patrimoine (tableau 2)...

 

Graphique 1 : évolution du nombre de personnes pauvres

 

 

[ Source : Observatoire des inégalités ]

 

En une phrase, plus d'un million de personnes ont basculé sous le seuil de pauvreté en France depuis dix ans !

 

Tableau 2 : évolution des patrimoines bruts en France

 

 

[ Source : Centre d'observation de la société ]

 

Pour le dire simplement, tandis que les 10 % les plus riches détiennent près de la moitié du patrimoine en 2015, les 10 % les plus pauvres n'ont pour ainsi dire rien !

 

Pour ma part, je crois surtout qu'il existe désormais un gouffre abyssal entre une minorité très visible dans les médias, le show-business, le sport, la finance et surtout la politique, et le reste de la population. Les premiers cherchent encore désespérément à persuader les seconds qu'il existe une communauté d'intérêt entre eux, alors même que jamais la rupture n'a été aussi évidente. Autrement dit, l'intérêt général ne s'est probablement jamais aussi ouvertement confondu avec les intérêts particuliers... Et ce n'est certainement pas le verdict rendu par la Cour de justice de la République (CJR) contre Christine Lagarde (coupable mais absence de sanction) qui va améliorer le climat actuel de défiance, d'autant que le FMI a renouvelé par ailleurs sa confiance à sa directrice ! 

 

Dès lors, regarder avec nostalgie le passé glorieux de la France dans l'espoir de renouer avec les Trente Glorieuses est au mieux une perte de temps au pire une amère illusion, puisque le contexte économique et politique a bien changé depuis : mondialisation, dérégulation, création d'une monnaie unique, etc. À l'autre extrême se trouve également une chimère, qui consiste à croire que l'avenir sera nécessairement meilleur que le présent. Ceux qui négligent le présent au nom d'un hypothétique avenir radieux lié au progrès ou tout simplement à la providence, feraient bien de relire de toute urgence les célèbres Lettres à Lucilius de Sénèque, puisqu'ils y découvriraient que l'optimisme béat faisait déjà des ravages il y a deux millénaires !

 

Joyeux Noël tout de même !

 

Bref, en dehors de ces petits riens que nous venons d'évoquer et qu'il faut hélas déplorer puisqu'ils délitent la société, tout va très bien Madame la Marquise en 2016 comme pour 2017 :

 


sacha distel tout va très bien madame la marquise par vieuxsnock

 

Sur ce, même si nous sommes en pleine crise (économique, sociale, politique ?), je vous souhaite un joyeux Noël et vous retrouve la semaine prochaine pour le dernier billet de l'année 2016 !

 

noel.gif

 

Et comme il est toujours bon d'enfoncer une porte ouverte quand tout le monde la voit fermée, n'oubliez pas que le plus beau cadeau de Noël que vous puissiez faire c'est votre présence !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eliane Richard 29/12/2016 10:58

Merci Raphaël , après avoir lu l'article, je saute de joie et je suis requinquée pour l'année ... Youpi ! Belle année à toi et ta famille.

Raphaël DIDIER 29/12/2016 19:31

Je savais que je faisais du bien aux gens... Et encore, attends de lire celui que je publierai demain ! Merci et meilleurs voeux à ta famille également !

Yannick 23/12/2016 21:59

Je vous souhaite un joyeux Noël et j'oubliais " Ceux qui négligent le présent au nom d'un hypothétique avenir radieux lié au progrès ou tout simplement à la providence, feraient bien de relire de toute urgence les célèbres Lettres à Lucilius de Sénèque, puisqu'ils y découvriraient que l'optimisme béat faisait déjà des ravages il y a deux millénaires !" Je vous invite à un "petit conseil" lecture : le dernier livre de Nicolas Bouzou l'innovation sauvera le Monde , voici le lien https://www.amazon.fr/Linnovation-sauvera-monde-Nicolas-BOUZOU/dp/2259249426/ref=cm_cr_arp_d_product_top?ie=UTF8
Toujours un plaisir de vous lire.

Cordialement

Archives