Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 16:15



Il est des fois où la France doit se résoudre - bien malgré elle - à appliquer la réglementation communautaire, notamment en matière de transparence. Il s'agit alors d'une avancée de la démocratie, même si elle fait apparaître certaines surprises, comme c'est le cas pour les bénéficiaires de la PAC (au titre du Feaga et du Feader) dont on peut consulter le montant de l'aide accordée.

Je me suis dès lors intéressé aux bénéficiaires touchant plus de 12 millions d'euros, entre octobre 2007 et octobre 2008. La liste obtenue compte 13 réponses dont les noms suivants : 

* Comité régional pour la reconversion qualitative différée du vignoble : 38 millions

* Doux (producteur de volaille) : 62,82 millions d'euros

* Eurosugar : 19,3 millions d'euros

* Fédération des banques alimentaires : 22,57 millions d'euros

* France Luzerne : 18,2 millions

* Restaurants du coeur : 13,69 millions d'euros

* Saint Louis sucre SNC : 38,6 millions

* Secours Populaire : 15,49 millions d'euros

* Sucrières de la Réunion : 25,65 millions d'euros

Ainsi, l'entreprise française la plus aidée dans le cadre de la PAC est le producteur de volaille Doux avec plus de 62 millions d'euros de subsides. Derrière ces aides se cachent en fait les célèbres subventions à l'exportation permettant de conquérir des marchés étrangers en cassant les prix... On remarque aussi la prédominance des producteurs ou négociants de sucre, ainsi que la présence d'associations humanitaires, comme la Fédération des banques alimentaires, le Secours Populaire ou les Restaurants du coeur.

Rappelons quelques chiffres de la politique agricole commune (PAC)
que l'on peut retrouver ici notamment :

* elle représente 40 % des fonds communautaires, soit 42 milliards d'euros en 2008 !

* la France en est le principal bénéficiaire

* le versement moyen pour les 0,2 % de très grandes exploitations en Europe est de 780 000 € par an

* les 1,5 % d'exploitations les plus grandes reçoivent 27 % de l'argent de la PAC pour un paiement moyen par an et par exploitation de 30 000 €.

* les 6 % de plus grandes exploitations reçoivent la moitié des versements pour un paiement moyen par an et par exploitation de 425 €.

* les 52 % d'exploitations agricoles les plus petites se partagent 4 % du budget de la PAC pour un paiement moyen par an et par exploitation de 425 €.

En voyant ces chiffres, peut-on réellement soutenir que cette politique agricole est juste et efficace ?


N.B : en 2008 a enfin été ouvert le chantier européen qui devra réformer une bonne fois pour toute la PAC après 2013. A suivre donc...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Archives