Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 13:31

 

 

Il y a quelques jours, j'ai été invité à m'exprimer sur les monnaies locales dans le cadre d'une émission sur Facebook live, produite par Les colibris, Cyclone, la MAEC, Metz Marche pour le climat et MOTRIS. J'ai partagé le temps de parole avec une bénévole du Florain, la monnaie locale citoyenne et complémentaire de l’aire de vie nancéienne. Vous trouverez cette vidéo à la fin de ce billet, mais avant je souhaiterais présenter quelques éléments clés sur les monnaies locales.

 

Qu'est-ce qu'une monnaie locale ?

 

Une monnaie locale est une monnaie complémentaire de la monnaie officielle, c'est pourquoi on l'appelle aussi monnaie locale complémentaire (et citoyenne). Légalement limitée aux adhérents d'une association, elle ne peut être utilisée que sur un territoire restreint pour l'achat d'un nombre restreint de biens et services.

 

La loi du 31 juillet 2014 relative à l'économie sociale et solidaire (loi Hamon) a donné une base légale aux monnaies locales complémentaires. Son article 16 dispose :

 

 

 

Comment fonctionne une monnaie locale ?

 

Une monnaie locale, qui ne peut pas être épargnée par principe, ne peut être mise en circulation qu'à la condition d'être couverte par une contrepartie en euros :

 

 

[ Source : http://epinal-en-transition.fr/2013/monnaie-locale ]

À quoi sert une monnaie locale ?

Les monnaies locales en circulation

 

La carte ci-dessous est une vue d'ensemble des monnaies locales, qui circulent en France en 2017 :

 

 

[ Source : L'âge de faire ]

 

D'autres monnaies locales ont vu le jour depuis 2017, comme le Florain dans le bassin de Nancy dont les bénévoles m'ont apporté une grande aide pour mes travaux de recherche :

Et pour finir, voici la vidéo de l'émission à laquelle j'ai participé :

P.S : l'image de ce billet provient de cet article de La Tribune.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Imbaut 28/05/2020 15:41

Quelques questions naïves sur ces monnaies.
1 98% des transactions se font sur les marchés financiers, pour seulement 2% dans l’économie réelle. Mais en quoi cela concerne-t-il les particuliers non spéculateurs que nous sommes ?
2 Peut-on dire qu'une monnaie locale est destiné à imposer au consommateur adhérent à être "vertueux" ( volontaire) en ce sens qu'il s'oblige, en utilisant cette monnaie, à acheter localement ?
3 Y a-t-il des échanges de biens ou services qui ne peuvent pas s'effectuer avec l'euro mais qui pourraient exister avec une monnaie locale ? (Exemples ...)
4 Une entreprise peut-elle faire appel à un crédit en monnaie locale ?
5 Quel intérêt un salarié peut-il avoir à se faire payer en monnaie locale ?
6 Le pouvoir d'achat du consommateur peut-il s'élever en consommant localement. Si oui, comment ?

Merci pour les articles réguliers de ce blog.

Raphaël DIDIER 29/05/2020 14:39

Bonjour Jean,

Très bonnes questions auxquelles je vais apporter des clés de réponses :

1) la finance spéculative a des conséquences sur l'économie réelle, d'abord parce que des fonds qui pourraient servir au développement réel servent de jetons de casino pour une minorité, ensuite parce que les dégâts causés par la spéculation sont in fine payés par l'ensemble des citoyens (socialisation des pertes)

2) Une monnaie locale est construite sur une charte de valeurs, que l'utilisateur s'engage à respecter dans la mesure où en adhérant à la monnaie locale il adhère aussi à son projet local (deuxième partie souvent négligée par les commentateurs des monnaies locales).

3) A priori, la monnaie locale est arrimée sur l'euro pour des raisons légales (monnaie complémentaire) ; tout ce qui se paye en monnaie locale peut donc également l'être en euros. Mais l'usage d'une monnaie locale peut très bien conduire à imaginer de nouveaux services et une nouvelle organisation du travail plus en adéquation avec les besoins des utilisateurs locaux, et donc révéler un potentiel créatif sur un territoire donné.

4) Les crédits en monnaie locale n'entrent pas dans les dispositifs auxquels je faisais référence dans mon billet. Mais cela est tout à fait possible, mais à une autre échelle et dans des conditions légales différentes, comme le montre le WIR ou le Palmas.

5) Le salarié qui perçoit une partie de son salaire en monnaie locale montre son adhésion au système de valeurs défendu par la monnaie locale et sa volonté de dépenser une partie de son argent dans le tissu économique de son territoire, ce qui peut à terme et dans le meilleur des cas, créer de nouvelles enseignes et de l'emploi éventuellement.

6) Les dispositifs de monnaie locale évoqués dans mon article (3e génération) n'ont pas pour objectif d'augmenter le pouvoir d'achat, mais de consommer autrement en tenant compte d'objectifs humains, écologiques, etc.

Il y aurait encore beaucoup à dire, mais ce sont-là déjà quelques éléments de réflexion.

RD

Archives