Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 12:37

 

 

Après mon article sur le taux de chômage, la précarité et la flexibilité, j'ai pensé qu'il serait bon de revenir brièvement sur la question du pouvoir d'achat. Ce d'autant plus que le gouvernement continue de se persuader de la bonne tenue des revenus salariaux en France...

 

Un point sur l'inflation au sein de l'UE

 

Au niveau de la zone euro, le taux d'inflation annuel est estimé par Eurostat à 9,1 % en août 2022 et il ne fait pas bon consommer dans les Pays baltes où ce taux dépasse allègrement les 20 %. Si les prix de l'énergie demeurent la composante principale de cette inflation dans la zone euro, la hausse des prix commence hélas à se propager :

 

 

[ Source : Eurostat ]

 

En France, sur un an, l'Insee estime que les prix à la consommation ont augmenté de 5,8 % en août 2022, ce dont se félicite le gouvernement, oubliant juste de dire que le pire est à venir maintenant qu'il est question d'arrêter progressivement le bouclier tarifaire :

 

 

 [ Source : Insee ]

 

Comme l'on pouvait le craindre, la hausse des prix de l'énergie se répercute désormais dans les prix des autres produits du panier de la ménagère, dont l'alimentation. Le risque est alors grand que les considérations de qualité alimentaire soient reléguées au second plan, tout comme celles de transition écologique/énergétique.

 

Le pouvoir d'achat en berne

 

Commençons par rappeler que le pouvoir d'achat correspond à la quantité de biens et de services qu’un ménage peut acheter avec ses revenus. Il dépend par conséquent, du niveau des revenus, mais aussi de celui des prix. L’évolution du pouvoir d’achat correspond alors à la différence entre l’évolution des revenus des ménages et l’évolution des prix. Bien entendu, si la hausse des revenus est inférieure à celle des prix, alors le pouvoir d’achat diminue...

 

Dans ses calculs de pouvoir d'achat, l'Insee s'appuie sur le revenu disponible des ménages, c'est-à-dire les revenus d’activité (revenus du travail, revenus de la propriété) augmentés des prestations sociales reçues et diminués des impôts versés. Et pour mesurer l'évolution des prix, l'institut de statistiques utilise l'indice des prix à la consommation (IPC).

 

 

[ Source : Insee ]

 

L'un dans l'autre, au 2ᵉ trimestre 2022, le revenu disponible brut (RDB) des ménages augmente de 0,8 % et le pouvoir d'achat de ce revenu diminue de 1,1 % par rapport au trimestre précédent :

 

 

[ Source : Insee ]

 

Bref, les ménages sont en train d'y laisser des plumes ! Et c'est le moment choisi par le gouvernement français pour lancer la (énième) réforme des retraites et de l'assurance chômage, au nom de sa quête pour le plein-emploi qui néglige totalement les questions fondamentales liées à l'emploi (qualité, durée, sens...). L'on se dirige assurément vers une victoire idéologique à la Pyrrhus !

 

P.S. L'image de ce billet provient de cet article du site Le Revenu.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Archives