Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

Mieux comprendre l'économie

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

Les grands débats économiques actuels

La grande saignée économique

grande-saignee-economique couv

Comprendre la dette

dette2

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

Gds Mecas eco

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 12:02

 

pancho_travailler_plus-copie-1.jpg

 

A plus d'un an de l'élection présidentielle, certains politiciens ne savent plus quoi dire pour se distinguer de leurs homologues. Après notre omniprésident qui rêve de faire converger notre système fiscal vers celui de l'Allemagne en dépit du bon sens économique, voici que Manuel Valls propose de "déverrouiller les 35h". Cela dans le but de se passer du système des heures supplémentaires qui "ont beaucoup coûté à l'État". Puis suit un galimatias sur la concurrence mondiale et l'adaptation à la modernité, qui laisse à entendre que Manuel Valls considère que le progrès social c'est de travailler plus et plus longtemps... Bref, on en déduit que les Français travaillent trop peu et qu'ils en feraient beaucoup plus si on leur en laissait la possibilité durant une semaine de 37 ou 38h.

 

Est-il besoin de rappeler totu d'abord que les 35 heures furent mises en place, sous le gouvernement Jospin, par l'actuelle patronne du PS Martine Aubry qui était alors ministre de l'Emploi, et qu'un certain Manuel Valls fut chargé de la communication et de la presse au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin ?

 

 

Les chiffres avancés sur le nombre d'heures effectivement travaillées par semaine varient selon que l'on y inclut les congés, les temps de déplacement domicile-entreprise, les jours fériés,...  Eurostat propose des chiffres où le nombre moyen d'heures correspond au nombre d'heures normalement travaillées par la personne. Ce chiffre inclut les heures supplémentaires, rémunérées ou non, normalement effectuées par la personne. Il ne comprend pas la durée du trajet entre le domicile et le lieu de travail ni la pause déjeuner (généralement prise à midi). Une distinction est faite entre le travail à temps plein et le travail à temps partiel en fonction de la réponse spontanée donnée par la personne interrogée. C'est en me basant sur ces chiffres de 2007, que j'ai construit les deux graphiques ci-dessous.

 

Le premier est celui qui est le plus souvent cité par les politiciens de tout bord lorsqu'ils cherchent à nous faire culpabiliser de ne pas travailler plus pour gagner moins. Il s'agit d'une comparaison du nombre d'heures effectivement travaillées par semaine, mais uniquement pour les personnes ayant un emploi à temps plein :

 

Nombre d'heures travaillées par semaine des personnes ayant un emploi à plein temps

 

Temps-plein.jpg 

[ Source : Eurostat ]

 

Si les dirigeants politiques prenaient le temps de bien regarder ce graphique et de faire un peu moins de propagande économique sur une pseudo-compétitivité à reconquérir, ils y découvriraient que le temps effectif passé au travail est bien supérieur aux 35h et que cette fixation qu'ils font sur la réduction du temps de travail n'a aucun sens. Mais surtout, ils seraient bien avisé de jeter un oeil sur le graphique suivant qui propose une comparaison du nombre d'heures effectivement travaillées par semaine, mais cette fois pour les personnes ayant un emploi à temps partiel :

 

Nombre d'heures travaillées par semaine des personnes ayant un emploi à temps partiel

 

Temps-partiel.jpg

 

[ Source : Eurostat ]

 

 

Retournement de situation ! Les politiciens préfèrent donc oublier que certains salariés acceptent des temps partiels à défaut de trouver mieux, multipliant ainsi les contrats précaires sans réel espoir d'amélioration.

 

L'un dans l'autre, le temps de travail hebdomadaire effectif des salariés en heures (moyenne sur quatre trimestres au 1er trimestre 2010) est de 35 heures en France (pure coïncidence avec la durée légale du travail), 51h en Turquie,  41h en Roumanie, 35,1h en Angleterre, 34,3 h en Allemagne et 30,4 h aux Pays-Bas ! Ainsi, les Français travaillent et mêmes plus que les Allemands ces derniers temps... Et surtout mieux, puisque malgré les 35 heures, la France reste l'un des pays où ceux qui ont un emploi produisent le plus de richesses (PIB par salariés) !

 

Tout ce battage médiatique permet surtout d'occulter les vrais questions : comment mieux partager le temps de travail ?, Comment offrir des possibilités de travail pérennes qui limiteront la précarité ? Comment permettre à chacun de décider de son temps de travail sans que cela lui soit imposé au nom d'un impératif de compétitivité-coût dont la bataille est déjà perdue (Séguéla pense même savoir que les salariés chinois sont heureux de se faire exploiter au travail...) ? Etc.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Michel 11/01/2011 09:40


En regardant le tableau du travail à temps plein, je me rends compte que, excepté L'Irlande, tous les pays connaissant de gros soucis économiques et des plans draconiens d'austérité (Grèce,
Royaume-uni, Espagne, Portugal..) sont dans le peloton de tête des pays où on travaille le plus!
Etonnant, non?
En tout cas ça met un coup aux théories fumeuses justifiant la fin des 35h00 en France, il me semble...


Raphaël DIDIER 11/01/2011 11:11



La corrélation est en effet intéressante, au point que certains économistes ont cherché à l'étudier. La conclusion est qu'une libéralisation trop prononcée du
marché du travail (flexibilité,...) sans avoir en contrepartie un système d'encadrement des conditions de travail et d'indemnisation du chômage (comme au Danemark), débouche sur des crises bien
plus conséquentes en général...



Jean-Michel 08/01/2011 09:39


100% d'accord avec la conclusion de ce billet.

J'ajouterais que le problème des 35h00 n'est pas la durée mais le coût pour le budget de l'Etat (donc la collectivité) des heures supplémentaires.

De plus, tant que l'activité économique ne repartira pas franchement, revenir à 40hs par exemple obligerait certains secteurs à recourir à des mesures de chômage technique.... Un comble!


Raphaël DIDIER 08/01/2011 10:51



Un comble en effet !



Archives