Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 12:54

 

 

Après de nombreux billets consacrés à la France, à la zone euro, à l'accord post-Brexit et aux États-Unis, commençons cette nouvelle année en nous rendant (virtuellement, donc sans test PCR) en Asie où 15 pays viennent de créer l’accord commercial le plus important du monde en termes de PIB. Je l'avais, en effet, évoqué dans mon article Que nous réserve 2021 ? et m'étais engagé à vous en reparler prochainement. C'est chose faite avec ce billet !

 

Qu'est-ce qu'une zone de libre-échange ?

 

On appelle zone de libre-échange un espace économique au sein duquel des pays décident de laisser circuler librement les biens et services, en supprimant les barrières douanières. L'idée est qu’un tel accord de libre-échange apportera des gains de croissance liés à une amplification des échanges entre pays signataires. Mais cela dépend évidemment de la nature des biens et services concernés, des flux d'échanges préexistants, des effets redistributifs, etc. Parmi les accords de libre-échange célèbres, on peut citer le Mercosur, l'Alena, feu le TTIP, le CETA... Certains ont beaucoup fait parler d'eux, dans la mesure où il s'agissait moins de réduire les barrières tarifaires - souvent déjà très faibles - que d'harmoniser des réglementations (barrières non tarifaires) et pas toujours sur le standard le plus élevé.

 

La zone de libre-échange est le premier stade de l'intégration économique, selon la typologie de l'économiste Béla Balassa. Les stades suivants sont l'union douanière où les États membres fixent également un tarif extérieur commun, le marché commun qui repose sur la libre circulation des hommes et des capitaux, le marché unique où tous les marchés (y compris publics) sont unifiés, et enfin l'union économique et monétaire qui ajoute au marché commun une harmonisation des politiques économiques et la mise en place d'une monnaie commune.

 

L'accord de libre-échange Asie-Pacifique

 

Le 15 novembre 2020, quinze pays de la région Asie-Pacifique ont signé un accord de libre-échange appelé Partenariat régional économique global (RCEP) :

Infographie: L'Asie crée le plus grand accord commercial au monde | Statista Vous trouverez plus d'infographie sur Statista

Le poids économique de ces 15 pays

 

Si l'on considère le PIB en parité de pouvoir d'achat, l'on voit sur le graphique ci-dessous que ces 15 pays représentent un ensemble économique plus important que les États-Unis ou l’Union européenne :

 

 

[ Source : Natixis ]

 

Et lorsqu'on s'attarde quelques instants sur la dynamique démographique et économique de ces pays, on en conclut qu'ils pourraient bien devenir à eux 15 réunis une locomotive de l'économie mondiale en matière de croissance. Et l'on peut parier qu'ils penseront rapidement à s'entendre également sur une stratégie commune d'investissement dans la recherche et le développement...

 

Bien que les bénéfices attendus d'un tel accord soient difficiles à estimer précisément, comme on a pu le constater pour l'ALENA, le Peterson Institute for International Economics s'est risqué au jeu des prédictions et conclut que le RCEP permettra une augmentation du revenu réel des pays participants à l'accord :

 

 

[ Source : The Economist ]

 

Mais il ne faudrait pas en déduire pour autant que le RCEP est une bonne nouvelle pour l'économie européenne dans son ensemble. En effet, la constitution même d'une telle zone de libre-échange prouve avant tout que les pays d'Asie ne souhaitent plus être cantonnés au rôle d'exportateur de produits pas chers. Autrement dit, ils souhaitent rééquilibrer leur modèle de croissance, afin qu'elle soit désormais également tirée par la demande intérieure et non par les seules exportations. Il n'est donc pas du tout certain que l'UE et les États-Unis en tirent profit...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Franoux 14/01/2021 18:31

Zut ! Je vais devoir changer mon cours que je viens de faire aujourd'hui sur les coopérations économiques régionales

Raphaël DIDIER 14/01/2021 22:13

Décidément Denis, je joue les trouble-fêtes à mon corps défendant !

Archives