Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout savoir sur l'économie

Les mécanismes de l'économie 2

50 idées reçues déchiffrées

 

Économie BTS

100% BTS

Les grands débats économiques

 

La grande saignée économique

 

Comprendre la dette

 

Dictionnaire révolté d'économie

Les mécanismes de l'économie

 

Le capitalisme en clair

Les marchés financiers en clair

Concours commun IEP 2020

Concours commun IEP 2019

Concours commun IEP 2017

Concours commun IEP 2016

Concours commun IEP 2015

Mondialisation-IEP.jpg

Concours commun IEP 2014

Travail et culture

Concours commun IEP 2011

63548

Concours commun IEP 2010

iep

Recherche

30 décembre 2019 1 30 /12 /décembre /2019 12:52

 

 

Après avoir commencé avec le mouvement des gilets jaunes et le grand déba(llage) national, l'année 2019 s'est achevée sur une contestation massive de la réforme des retraites et de nombreux mouvements de grève. C'est que malgré l'ampleur de la crise sociale et politique, le gouvernement s'enferre délibérément dans une stratégie néolibérale proche de celle décrite par Walter Lippmann, qui assume la substitution de l'expertocratie à la démocratie. L'année 2020 va dès lors commencer sous de mauvais auspices en France...

 

Mais revenons un instant encore sur l'année 2019, riche en événements économiques et sociaux, d'où mes nombreuses analyses dont vous trouverez les liens dans le tableau ci-dessous. Pour finir ce billet, je vous proposerai comme chaque année quelques éléments de prospective, exercice hautement périlleux en économie...

 

Retour sur l'année 2019

 

Commençons donc par un petit retour en arrière sur mes billets de l'année 2019. Tous les liens sont actifs, il vous suffira donc de cliquer sur le billet de votre choix pour le lire ou le relire, c'est selon !

 

Janvier Février

 

Le référendum d'initiative citoyenne (RIC)

Crise des gilets jaunes : mon décryptage dans le Républicain Lorrain

Apprendre l'économie à Sarreguemines

Grand déba(llage) national : la question des dépenses publiques

 

Le partage des revenus au détriment des salariés

Les pays émergents ne sont plus compétitifs en termes de coûts de production

Les causes économiques de la crise sociale en France

L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

Mars Avril

Les conséquences du passage à une économie de services

CDD : de plus en plus nombreux et de plus en plus courts

Crise économique en vue dans la zone euro

Chômage : la calvaire des plus de 50 ans

 

 

La pauvreté dans un pays riche comme la France

Fiscalité et dépenses publiques : ce que la restitution du grand débat ne dit pas...

L'économie allemande dans la tourmente

L'illusion d'un marché du travail européen unifié

Macron conserve son cap économique... pour le pire !

 

Mai Juin

 

Économie de la zone euro : ô rage ! ô désespoir !

Le dogme de la concurrence tue l'Europe !

Le temps de travail en France

La stratégie économique de Macron après les élections européennes...

 

Trump, la Chine et l'économie américaine...

La classe moyenne : un rêve de plus en plus inaccessible

Les taux d'intérêt très bas

La politique économique du Japon

Juillet Août

 

Libra : la monnaie de Facebook

Le hasard et les hypothèses en statistique

 

Les vraies motivations de la Banque centrale européenne

Mercantilisme et colbertisme

Septembre Octobre

 

Cafet'éco à Sarreguemines !

Baisse du chômage : en route vers la crise sociale ?

Aide aux devoirs à Forbach

Politique monétaire de la BCE : dernière tentative désespérée avant la crise ?

 

Impôts, salaires, retraites, pouvoir d'achat : un trop-plein d'inégalités ?

Du système monétaire de Bretton Woods à nos jours

La croissance sera faible dans la zone euro et les difficultés nombreuses

Impôts et redistribution

Novembre Décembre

 

L'Italie peut-elle faire défaut sur sa dette ?

La pauvreté en France s'aggrave !

Ciné-débat à Sarreguemines : la crise grecque !

Non, la Grèce ne vas pas mieux !

 

Une réforme des retraites mauvaise et injuste !

Réforme des retraites : une idéologie destructrice !

Joyeux Noël

 

Et en 2020 ?

 

Selon les prévisions de la Banque mondiale, confirmées par quasiment toutes les institutions qui font de la prospective, la croissance mondiale devrait fléchir :

 

 

[ Source : Banque mondiale ]

 

La zone euro n’échappera pas à l'atonie de l'activité, la Commission européenne évoquant même "une route qui s'annonce difficile" dans ses prévisions économiques de l'automne 2019 :

 

 

[ Source : Commission européenne ]

 

En tout état de cause, la faiblesse des compétences de la population active ainsi que son vieillissement, la désindustrialisation, l'insuffisance d'investissement dans les technologies pèsent lourdement sur la croissance potentielle de la zone euro. L'Allemagne, en particulier, va connaître des jours difficiles dans l'industrie, car les facteurs favorables au mitan des années 2000 à son économie tournée vers les exportations sont devenus des faiblesses structurelles une décennie plus tard. Quant à l'économie française, n'en déplaise à Emmanuel Macron, elle vivote malgré sa poudre de perlimpinpin qui aura juste servi à soutenir quelque peu les chiffres de l'activité à très court terme...

 

On pourra m'objecter à juste titre que la croissance n'est pas le meilleur indicateur de bonne santé d'une économie, mais sa stagnation (ou son recul) a le mérite de montrer l'énorme danger qui pèse sur des économies droguées à la hausse du PIB... Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes : nous n’assistons pas à un simple ralentissement économique, mais à une remise en cause profonde d'un système économique qui a fait des questions sociales un simple corollaire des choix économiques ! Hélas, outre le gouvernement, de nombreux décideurs économiques n'ont toujours pas compris les enjeux actuels et s'évertuent dès lors à proposer des rustines pour prolonger encore un peu ce système, dont une infime minorité profite au détriment d'une majorité trop longtemps restée silencieuse.

 

D'aucuns prétendent, horresco referens, que la baisse du taux de chômage est tout de même bien une preuve que l'économie repart, en particulier en France. Pourtant, comme je ne cesse de le répéter à mes étudiants, commenter l'évolution du taux de chômage sans dire un mot sur le taux d'activité, le chômage de long terme et la qualité des emplois, n'est que logorrhée. Dans les conditions actuelles de fonctionnement du "marché du travail", j'avais montré dans ce billet que le plein-emploi est loin de se confondre avec un taux de chômage très bas, surtout si ce dernier est obtenu au prix d'une austérité salariale (avec hausse du nombre de travailleurs pauvres), d'une dégradation des conditions de travail et d'une perte de sens...

 

Quant au monde financier - actuellement dopé par les taux d'intérêt historiquement faibles qui démontrent au passage que l'économie européenne est en déflation -, il porte en lui les germes de la prochaine crise d'ampleur. En effet, les taux d'intérêt ne représentent aujourd'hui plus rien de concrets, en tout cas pas le risque réel des actifs, ce qui conduit à la formation de bulles et à une prise de risque accrue des investisseurs. Et je ne parle même pas des créances douteuses qui grèvent les bilans bancaires... En ce qui concerne l'endettement, public certes mais aussi et surtout privé, il atteint des niveaux extrêmement dangereux un peu partout dans le monde sans que cela n'émeuve plus personne... La Chine est d'ailleurs l'archétype du pays qui cumule endettement massif, crise économique, bulle immobilière et tout un tas d'autres problèmes qui pourraient créer une onde de choc mondiale...

 

Enfin, n'oublions pas que nous ne sommes jamais à l'abri d'un cygne noir, tant les fragilités économiques et sociales sont nombreuses...

 

Sur ce, je tiens à vous remercier chers lecteurs pour votre fidélité et vous prie de recevoir mes meilleurs vœux (l’indispensable santé en premier) pour cette année 2020 ! Merci pour vos commentaires, partages, liens et encouragements, qui me touchent et m'incitent à continuer mes analyses sur ce blog malgré le temps qui me fait cruellement défaut...

Partager cet article

Repost0

commentaires

robin MATHIAS 30/12/2019 14:49

Merci pour ces lignes que tu sais distiller avec beaucoup de finesse, de simplicité sans glisser dans le simplisme.
Excellente année ! Elle vaudra bien 20/20, non ?
Je continuerai à te lire depuis Saint-Étienne

Raphaël DIDIER 31/12/2019 10:02

Je te remercie beaucoup Robin et te présente à mon tour mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année... et cette nouvelle vie que tu commences à Saint-Étienne !

Archives